Adrien Van Beveren se dévoile dans un sublime article du magazine GQ

adrien van beveren

Adrien Van Beveren, le pilote aux couleurs de Raff’Olé, triple vainqueur de l’enduropale, se dévoile dans un reportage sur GQ magazine, signé Charles Audier.

Adrien Van Beveren, pilote de 26 ans, porte les couleurs de Raff’Olé depuis plus d’un an. Nous sommes de grands fans de ce champion de supercross. Nous avons adoré cet article, qui vous nous dévoile les coulisses d’Adrien Van beveren, son histoire et ses projets.

Dans la peau d’Adrien Van Beveren

Vous découvrirez dans cet article Adrien qui raconte sa déception cette année, alors qu’il pensait remporter sa 4ème victoire de l’enduropale du Touquet, il confie les difficultés physiques qu’il a rencontré et l’impact du Dakar sur son métabolisme.

De confidence en confidence, on découvre comment il a perdu la 1ère place de l’enduropale du Touquet à cause de son embrayage qui l’a lâché : “je suis dégouté. Je rate ma préparation physique, je fais le con sur l’embrayage, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Ce sont mes erreurs. Mais j’aurais bien gagné une 4e fois d’affilée. C’est du jamais vu dans l’ère moderne de la course”

Son prochain objectif est de grimper sur le podium du Dakar 2018 dont le départ se fera au Pérou le 6 janvier.

Adrien Van Beveren revient sur son expérience du Dakar 2017 les difficultés mentales, physiques, mécaniques, “Le Dakar, c’est un lot de galère quotidien.”
Mais il détaille aussi les bons moments de cette course exceptionnelle et ses décors somptueux “Au-delà des galères, c’est l’opportunité pour les fans de périples sauvages à moto de réaliser leur rêve dans des conditions sûres, assurées par une organisation officielle”.

Adrien parle de son père, de l’éducation qu’il a reçue. Il raconte également ses débuts difficiles dans ce sport qu’il a commencé à l’âge de 7 ans. D’abord avec son père comme entraîneur, puis avec Sébastien Sagot qui ne l’a plus quitté depuis.

Bravo au journaliste, Charles Audier pour ce magnifique reportage, très complet qui nous permet de mieux connaître Adrien Van Beveren, ce champion qui est resté humble et simple!

Pour lire l’article de GQ sur Adrien Van Beveren c’est ici.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =