Pascal Robaglia, le précurseur de la maison / galerie en France est devenu l’une des figures les plus connus dans le domaine de l’art. A 64 ans, ce père de famille est non seulement un galeriste de talent qui arrive à transformer une simple vente en un événement inoubliable, mais aussi un sportif de haut niveau adepte des sports extrême. Il est réputé pour avoir escalade le Mont Everest mais aussi à être un plongeur hors pair et un navigateur inconditionnel.

Si le sport est sa passion, l’art coule dans ses veines ! Et même après avoir été à la tête du département export du groupe L’Oréal, il n’a pas eu du mal à devenir un galeriste qui connaît les ficelles de l’art. Certes, ses débuts n’étaient pas aussi facile que sa vie actuelle le présente, mais il a su faire preuve de motivation et de dextérité pour devenir aujourd’hui un incontournable en matière d’achat et de vente d’objets d’art.

Comment il a débuté dans le milieu de l’art ?

Tout ne souriait pas à Pascal Robaglia à ses débuts. Le paysage unique de sa penthouse de Neuilly se trouve être sa source d’inspiration, là où tout à commencer. Mis à part cela, il avait en sa possession une collection de tableau assez valeureuse. En tant qu’ancien du Sup de Co Dijon, il n’était en aucun cas un expert en art mais avait l’amour pour les œuvres artistiques. Sylvie Robaglia avait décidé de l’aider dans cette entreprise.

L’intervention de cette dernière se tournait un peu plus au niveau de la publicité, grâce à son travail dans une société de communication suisse. Mais, Pascal Robaglia était un pur perfectionniste, il s’est également offert un encart publicitaire dans Le Figaro pour attirer les amateurs d’art dans sa galerie situé à Neuilly.

Lorsque l’improvisation était payante

L’histoire du frigo était certainement le coup d’envoi de sa carrière, notamment lorsqu’un client lui demanda l’école dont est signé un tableau, une anecdote qui marqua le début de l’aventure. Et oui, lorsque son client lui posa cette question, il était pris au dépourvu et a inventé l’école du frigo qui lança sa carrière. Après avoir gagné confiance en lui-même s’il n’était pas un fin connaisseur de l’histoire des œuvres d’art, Pascal Robaglia ne s’est pas arrêté en bon chemin. Il s’est mis à apprendre et à devenir un autodidacte très réputé dans le milieu de l’art.

En quelques mois seulement, pascal robaglia galerie dans son ambiance glamour et feutrée était devenue le lieu le plus prisé des amateurs d’art.  Jusqu’à ce jour, cet endroit attire les adeptes de l’art venu des quatre coins de la France, et ce galeriste autodidacte ne cesse de faire des voyages à travers le monde pour trouver des œuvres à exposer et à présenter aux passionnés de l’art. Il a gagné en notoriété et son nom est désormais connu de tous les personnes qui souhaitent s’offrir un œuvre d’art en toute accessibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.